Bridge

Activité bridge au Foyer Rural de Pompertuzat 

Parties libres ouvertes à tous les amateurs de bridge ainsi qu’aux débutants.
– lundi de 9h30 à 12h00
– vendredi  à partir de 20h30
Salle de bridge (Maison des associations)

Pour tout renseignement :
bridge@foyer-rural-pompertuzat.fr

bridge 1


BRIDGE


Le bridge est un jeu stratégique d’équipe, opposant deux partenaires (paire), à deux
autres joueurs. Il mobilise la solidarité et la rivalité.
Chaque joueur est qualifié par un terme issu des points cardinaux et la paire Nord-Sud
joue contre la paire Est-Ouest.
Contrairement à d’autres jeux plus « mécaniques », le bridge présente l’avantage de
confronter sans cesse le joueur à des situations nouvelles, selon les multiples
possibilités de combinaisons de cartes et les stratégies adoptées par les partenaires.
Le bridge amène aussi à faire évoluer sa stratégie en cours de partie, en fonction des
nouvelles informations données par les autres joueurs.
Un vrai challenge pour le cerveau, obligé d’emprunter des chemins de traverse plutôt
que de suivre des raisonnements stéréotypés et sans prise de risques.
Le bridge se joue avec un jeu de 52 cartes divisé en 4 couleurs donc 13 cartes par
couleur :

bridge2bridge3

L’ordre des cartes est As, Roi, Dame, Valet,10, 9, 8 ,7, 6, 5, 4, 3, 2
Les cartes distribuées sont rangées dans des étuis permettant le passage aisé d’une
table à une autre lors d’un tournoi.

 

bridge4
Etui de donnes

Etui de donnes 
Donne = répartition des 52 cartes en Nord, Est, Sud, Ouest.
L’étui précise qui est le donneur et quelles sont les vulnérabilités.

 

Une donne se joue en deux temps.
1. Les enchères : on annonce avec son partenaire un contrat en faisant le pari de gagner un nombre déterminé de plis avec un atout ou sans atout. 

bridge5
Boîte aux enchères

Une seule règle dans les enchères : comme leur nom l’indique, on ne peut que s’arrêter ou surenchérir, donc rendre le contrat de plus en plus difficile.
Noter que les deux équipes peuvent surenchérir en essayant d’imposer leur contrat (au risque d’aller trop haut !).

2. Le jeu de la carte : on essaie de remplir le contrat et la paire adverse essaie de l’empêcher.
Une seule règle dans le jeu de la carte : fournir de la couleur demandée, en absence de celle-ci le joueur est libre de couper, surcouper, sous-couper ou de refuser de le faire.

L’’enjeu est le nombre de plis effectués et non un nombre de points dépendant des  cartes levées, ce qui veut dire, par exemple, qu’il est aussi payant de lever d’un deux, d’un trois ou d’un quatre que de lever d’un roi, d’une dame, d’un valet ou d’un as.
Les règles du bridge sont donc tout à fait élémentaires, ce qui fait la complexité du jeu
en ouvrant la porte à une foule d’astuces permettant de réaliser des levées qu’un
profane jugerait définitivement impossibles.
Soulignons aussi que la communication avec le partenaire joue un rôle très important :
il est crucial de bien se comprendre dans les enchères d’abord, dans le jeu de la carte
ensuite, ce qui est rendu possible par la simplicité des règles qui permet toutes sortes
de conventions, à choisir librement pour une efficacité maximale.
Un dernier point enfin : malgré la distribution aléatoire des cartes, le hasard joue un
rôle peu important au bridge pour au moins deux raisons.
1. La façon de jouer permet souvent d’éliminer une bonne part des risques dus au
hasard (c’est parfois un peu difficile et technique, mais c’est un des côtés les plus
passionnants de ce jeu).
2. Dans les compétitions, diverses paires jouent les mêmes donnes et il ne s’agit plus de faire le meilleur score (qui dépend malgré tout des cartes reçues), mais de faire
simplement mieux que les autres avec le même jeu.

Et si tout cela vous semble obscur et compliqué, venez donc voir de plus près pour être définitivement convaincus !

 

Publicités